Être poète n'est pas une ambition que j'aie, c'est ma manière à moi d'être seul. Fernando Pessoa

Tout corps opaque rayonne de sa propre image - dégage sa propre image - en tout l'air ambiant. Alix Cléo Roubaud

J'avais envie de poésie et de tendresse parce que le monde en manque cruellement. La vraie pertinence aujourd'hui, c'est de révéler la poésie qui est en nous. Bartabas


Dans Le cabinet des curiosités sur Radio U;
chroniques - L'écho d'un vers - L'instant du dernier mot.

Publications dans les revues Web:
https://larevuedesressources.org/_carol-delage,3069_.html
https://www.cequireste.fr/category/auteurs/carol-delage/

Exposition personnelle de photographies - Derrière la vitre - à L'étiquette Paris 4, avril-mai 2017.

https://www.eurydemaornataeditions.com/copie-de-revue-ornata-6
http://www.dechargelarevue.com/La-Revue-Ornata-no-6.html

Exposition d'une photographie à L'Atelier des Vertus Paris 3, dans le cadre du lancement de la revue 6 Ornata, événement associé aux manifestations du Printemps des poètes.

Exposition collective de photographies à L'Atelier des Vertus, 21 /12/19 pour la fête du solstice d'hiver.

Exposition personnelle de photographies - La frontière - à l'Atelier des vertus le 14 mars 2020.

Publications de poèmes et de recueils chez Les Cosaques Des Frontières:
Recueils "Jusqu'à la lie" avril 2020
& "Une mesure du monde" 1er août 2020 https://lescosaquesdesfrontieres.com/category/carol-delage/


Site web enregistré à la Bnf



vendredi 30 décembre 2016

Héliocentré

En moi le soleil joue
Il illumine la nuit
Les ruines
Cerne les contours
Darde de tous ses feux
Au milieu
D'un ciel incarné
Au centre
De l'édifice condamné

samedi 24 décembre 2016

        Entre deux brassées

            L' air inspiré
Volumes du ciel parcourant le corps
Vérité en soi cousue de fils d'or

   
            L' air insufflé
En pétales de mots qui s'exposent,
Et qui ne sont que poussières de gnose

dimanche 18 décembre 2016

Zones de l'unité


Nature
Et abstraction.
Visions, réalités,
Fusion.
Cerceaux entrecroisés.
D'autres dimensions.
Le monde, sa captation
L' Universalité dans les couches profondes.



samedi 17 décembre 2016

L


Tant de rivages fragmentés
A l'angle droit de la pensée

Discours intimes émaillés
Battements d'ailes effleurées

Et dans l'espace rectifié
Le champ des possibles éventré

dimanche 4 décembre 2016

C 92

***

                            La nuit est déjà tombée
                            L' ennemi a déjà semé
                            En fleurs de lumière
                            Sur les bords indéterminés

jeudi 1 décembre 2016

Mauvaise saison

Perdue la lune
Étroit l'horizon
Le vent hurle
Non sans raison

Sainte colère
Froid le béton
Tombée à terre
Mauvaise saison

samedi 26 novembre 2016

Ceci

Rien ne dure  
                                                        C'est certain
                                                        Hormis ce chagrin    


Toujours ce goût
                                                        Cet absolu
                                                        D'être attendue


Et pourtant Rien
                                                        Que le grand écart
                                                        Entre ces deux points



                                Ceci est ma chute
                                Ceci est mon chemin





dimanche 13 novembre 2016

***

Dans ce monde en circonvolutions nous naissons tous avec la même double promesse: celle d'élaborer notre âme jusqu'à la lie et celle, finalement pas si grave, de mourir.

dimanche 6 novembre 2016

Transfiguration


Sous la peau fine le tumulte arboré
La pulsation silencieuse
Nombreux sentiers dissimulés
Et à l'esprit, le feu invisible sacré

Sur la peau fine le frisson, le granulé
La caresse, l'émotion
Les doigts frôlant le corps entier
La perte des repères, l'âme consumée

Quelque chose en soi d'illuminé







C 89

B&W 122



dimanche 30 octobre 2016

***

Dans le décousu
Des lèvres
Ou dans le geste,
L'inconnu libéré
De nos profondeurs,
Se décline.

mardi 25 octobre 2016

Repos

En ce lieu crépusculaire
Que les étoiles
Au-dessus de la tête
Remettent en majesté
Nous resterons muets
Pour l'éternité

lundi 24 octobre 2016

B&W 121

Sur les lignes pures

Sur les lignes pures
Du monde,
Les signes
- Soleils souvenus -
Le tracé
Des possibles

Sur les lignes pures
Des paumes
Le verbe
- Écrit contenu -
La pensée,
Invisibles

vendredi 21 octobre 2016

lundi 17 octobre 2016

Partance (autre) II

Je t'ai vu couché sur un nuage flottant
Vaisseau sombre, calme, lent
Essoufflé le voyage, doucement le déplacement

Les coutures cèdent, tu pars progressivement
Ton corps s'étire, tu deviens grand
Dans mon ciel au soleil couchant

dimanche 16 octobre 2016

vendredi 14 octobre 2016

Avant le silence

Un blanc qui étire l'espace
L' étranglement des mots

La douceur prise dans la nasse
La sombreur, les maux

La vie d'un être qui s'efface
Et tout ce qui n'a pu être dit plus tôt

dimanche 9 octobre 2016

Nous sommes

Trempés
Dans la céleste mécanique
Des données,
Moissonneurs
D'images,
L' alarme à l’œil
Dilaté,
Avec pour sphère mentale
Les écrits invisibles
Chorégraphiés

mercredi 5 octobre 2016

Survivance


Les engouements s'éteignent
Mais les émotions demeurent
Au creux de la mémoire

Registre où vibrionnent
Les feuillets du sensible
Où persiste une lueur





mercredi 28 septembre 2016

***


T'écrire dans mon ciel pour
Renfermer dans mes lignes
L'ombre indélébile de tes traits

Ravage? Émancipation?


Sous la coupole d'un algorithme protecteur
Redouter sa programmation
Assistanat? Diminution?
Quelle marge d'émancipation,
Sans appauvrissement de nos cerveaux,
Est-il plausible d'anticiper?
Pourra-t-on encore parler de liberté
Quand l'intelligence artificielle, les capteurs embarqués
Prendront le pas sur l'inné?

samedi 24 septembre 2016

Vers les étoiles


Que vienne la lumière vibrante traverser
ce pays maudit cet esprit diffus
où les événements sont consignés
où le ravage n'est point censuré
Et qu'elle illumine ma course
vers la mort programmée.

jeudi 22 septembre 2016

Big Bang


Le fil si mince
Qui se détache du fond blanc
Comme les feuilles de l'arbre
Sous l'effet du vent
C'est le cheminement sans frontières
Qui nous aide à sortir du temps

Fil rouge clair presque sang
Unissant l'infime
À l'immensément grand
Déroulé si fragile
Comme la mémoire
L'est au présent

samedi 17 septembre 2016

Longue portée

Des décennies dans l'inconscience généralisée
Ou à l'inverse dans le cynisme planétarisé
Menaçant les espaces vierges, la biodiversité
Drainant réfugiés, condamnés, fanatisés.

Misères et missiles à longue portée...

Le sauvage est doté de deux bras, de deux jambes et de la pensée.

jeudi 8 septembre 2016

Les ailes du vent


Les mots sont mouvants
Ils survolent les feux
Au gré du vent 
Attisent les sens
Les passions passagères
Les faux-semblants
J'aime ce petit vent
L' histoire qu'il me raconte
Selon le temps

dimanche 28 août 2016

L'été en pointillé

Sous la coupole de l'aurore
Par centaines condensées
Des Pointes de rosée,
Petits ballons colorés,
Tapissent la terre et le ciel de joie

Gouttes d'éternité

Sur le chemin
La voiture s'avance
Longeant les longères
Et dérange les mésanges
Sur le sol parsemées
 
Flottante réalité

Les feuilles s'envolent
Et inondent d'or
L'espace irradié
Les ombres sensuelles
Dansent quand brûle l'été

Flou chamarré

lundi 15 août 2016

Slow low

Le son est si lent qu'on ne sait si le champ
Est en ruines si le chant germe doucement
Pudiquement il interroge notre condition,
Rendant hommage à l'ébauche de notre monument
Colorant les carreaux de nous autres
Malvoyants