Être poète n'est pas une ambition que j'aie, c'est ma manière à moi d'être seul. Fernando Pessoa

Tout corps opaque rayonne de sa propre image - dégage sa propre image - en tout l'air ambiant. Alix Cléo Roubaud

J'avais envie de poésie et de tendresse parce que le monde en manque cruellement. La vraie pertinence aujourd'hui, c'est de révéler la poésie qui est en nous. Bartabas


Dans Le cabinet des curiosités sur Radio U;
chroniques - L'écho d'un vers - L'instant du dernier mot.

Publications dans les revues Web:
https://larevuedesressources.org/_carol-delage,3069_.html
https://www.cequireste.fr/category/auteurs/carol-delage/

Exposition personnelle de photographies - Derrière la vitre - à L'étiquette Paris 4, avril-mai 2017.

https://www.eurydemaornataeditions.com/copie-de-revue-ornata-6
http://www.dechargelarevue.com/La-Revue-Ornata-no-6.html

Exposition d'une photographie à L'Atelier des Vertus Paris 3, dans le cadre du lancement de la revue 6 Ornata, événement associé aux manifestations du Printemps des poètes.

Exposition collective de photographies à L'Atelier des Vertus, 21 /12/19 pour la fête du solstice d'hiver.

Exposition personnelle de photographies - La frontière - à l'Atelier des vertus le 14 mars 2020.

Publications de poèmes et de recueils chez Les Cosaques Des Frontières:
Recueils "Jusqu'à la lie" avril 2020
& "Une mesure du monde" 1er août 2020 https://lescosaquesdesfrontieres.com/category/carol-delage/


Site web enregistré à la Bnf



vendredi 30 janvier 2015

Du ciel igné

La pensée en rhizome
Disséminée
Pétale par pétale dans les
Rues désertes et bordées
d'une tendre lumière
tombée du ciel igné

samedi 24 janvier 2015

Birth

Dans l'échancrure d'un cœur en dormance
Le sang et les larmes se mêlent à l'envi
La plantule en latence bercée sous l'écorce
Pointe avec force vers le jour pressenti,
Fendille la mère capsule portée dans l'effort,
Livreuse de primeurs promis.

dimanche 18 janvier 2015

samedi 10 janvier 2015

Sombres signes

Avec bruit
La nuit
De l'infâme
Dévaste
Engloutit
Le jour
De verre
Mangé
Maculé
De fumées
De poussières
Ennemies






samedi 3 janvier 2015

That never dies

Au carrefour halluciné
En plein soleil
Ou sous la voûte
Emperlée
Du sommeil
La solitude grelotte
Dans un cœur rayé
De lumière,
Couvert
De grains d'ambre
Fondus depuis le ciel